Il vaut mieux une image  qu'un long diccours
Il vaut mieux une image qu'un long diccours
amazigh
amazigh

Histoire N'Imazighen
Amazigh est en quelque sorte la traduction de « berbère » en langue berbère. Amazigh signifie « l'homme libre ».
Imazighen (pluriel de amazigh) constituent un des peuples les plus anciens de l'humanité. Leur présence en
Tamazgha (Afrique du Nord) remonte à environ 10.000 ans. C'est le premier peuple à être établi dans
cette région et à ce jour, on ne lui connaît pas d'autre origine. C'est donc le seul peuple véritablement
autochtone d'Afrique du Nord. On peut cependant considérer que tous les Nord-Africains actuels sont plus ou
moins de souche amazighe. Le nom de « berbère » est issu de barbarus, donné par les latins à tout ce qui était
réfractaire à la civilisation romaine. Parmi quelques grands noms de l'histoire amazighe, on peut citer : Masnsen
(Massinissa), Yugurten (Jugurtha), Juba, Apulée, Saint-Cyprien, Saint-Augustin, Dihya (Kahina), Kuseila...etc.

De l'Egypte aux Iles Canaries
Tamazgha (Afrique du Nord) a connu d'innombrables invasions : Phéniciens, Romains, Vandales, Byzantins,
Arabes, Espagnols, Italiens, Ottomans, Français se sont succédé depuis le 10ème siècle avant J.C. Les périodes
d'occupation furent plus ou moins longues : De 5 siècles pour les Romains à 130 ans pour les Français.

Tamazight, la langue amazighe (langue berbère) existe depuis la plus haute antiquité. Elle dispose d'un système
d'écriture original, tifinagh, utilisé et préservé à ce jour par les touaregs. Depuis quelques décennies, tous les
groupes amazighophones (berbérophones) se sont réappropriés cette écriture ancestrale. Actuellement la langue
amazighe est parlée par environ 40 millions de personnes en Afrique du Nord (de l'oasis de Siwa en Egypte au
Maroc en passant par la Libye, la Tunisie, l'Algérie, le Niger, le Mali) et dans la diaspora.

A l'origine, les amazighs (les berbères) occupaient un immense territoire allant de l'Egypte aux Iles
Canaries et de la mer Méditerrannée jusqu'au fleuve Niger et aux confins de l'Afrique Noire. Depuis,
l'espace amazighophone s'est inexorablement rétréci au fur et à mesure qu'avance
l'arabisation entamée au 7ème siècle de notre ère et se poursuivant encore aujourd'hui avec encore plus
de force et d'agressivité. Cependant, même lorsqu'ils ont perdu l'usage de la langue comme les
canariens, les amazighs restent fermement attachés à leur identité ancestrale.

Le Peuple Amazigh

Le peuple amazigh est aujourd'hui réparti principalement entre le Maroc (50% du total) et  l'Algérie (30%).
Les 20% restants se répartissent entre la Tunisie, la Libye, l'Egypte, les Canaries et les populations touaregs
(Niger, Mali). En rapport à la population totale du pays, les amazighophones représentent 60% au Maroc (Rif, Atlas,
Souss) et 30% en Algérie (Kabylie, Aurès, Mzab...).

Les populations amazighophones occupent aujourd'hui essentiellement les reliefs montagneux du Rif et de
l’Atlas (Maroc), du Djurdjura, des Bibans, des Babors, du Chenoua et des Aurès (Algérie), de Nefousa (Libye) et
le désert (Sud Marocain, Sahara algérien, pays touareg, désert tunisien, libyen et égyptien). De plus, elles sont
coupées les unes des autres par d'immenses distances (plus de 3000 km séparent les Rifains des Touaregs par
exemple) et par les frontières administratives des Etats qui réduisent ou interdisent parfois dramatiquement leur libre
circulation. Dans le cas des Touaregs dont le territoire est réparti entre 6 pays, cela remet tout simplement en cause leur
mode de vie traditionnel et menace par conséquent leur survie.

Comme le disait l'éminent écrivain amazigh Mouloud Mammeri, ce qui fait l'unité de destin des amazighs
c'est aussi la répression quasi générale, directe ou incidieuse, de la part des gouvernants coloniaux ou postcoloniaux.
Ces derniers voient en la différence de culture une volonté d'émancipation, donc de liberté. En
effet, c'est absolument la même politique de négation et d'éradication de leur langue et de leur culture
qui leur est opposée depuis toujours par les différents régimes qui les gouvernent ou qui les ont gouvernés.

Cette politique a déjà achevé son livre aux Iles Canaries après cinq siècles d'hispanisation à outrance.
Aujourd'hui la langue amazighe est plus un souvenir enfoui dans la mémoire canarienne mais
la toponymie et des traditions antérieures à la conquête espagnole ont été conservées. Le même processus est en
cours en Libye et en Tunisie, deux Etats qui ont recours aux mêmes méthodes d'intimidation et de violences
pour empêcher toute expression publique de l'identité amazighe. Parallèlement, la falsification de
l'histoire et la politique  d'arabisation travaillent à l'assimilation forcée des populations
amazighophones.

Au Niger et au Mali, pour les populations touarègues, est tout simplement de survie il s'agit. A
la sécheresse s’ajoute le fait que les touaregs sont marginalisés sur les plans politique, économique et social et
par conséquent ne tirent aucun bénéfice des richesses minières de leur sous-sol contrôlées par le pouvoir central et
exploitées par des firmes multinationales, est cette menace d'une extermination lente qui a poussé les
touaregs à se rebeller contre les Etats Nigérien et Malien au début des années 90. Malheureusement la réponse à leurs
justes revendications a été tout simplement une répression sanglante faisant plusieurs milliers de victimes dans un
silence et une impunité absolus.

Au Maroc et en Algérie, les gouvernants se fondent sur des Constitutions nationales qui font de l'arabe la langue
unique et l'islam la religion de l'Etat. Des lois viennent ensuite préciser l'exclusion de tout ce qui
n'entre pas dans ce cadre. Il en est ainsi par exemple de la loi de 1991 « portant généralisation de la langue
arabe », entrée en vigueur en 1998 en Algérie, la loi sur l'interdiction des prénoms amazighs au Maroc et un
grand nombre de pratiques répressives qui interdisent ou restreignent fermement la liberté d'expression de la
langue et de la culture amazighes (refus d'agrément des associations culturelles, interdiction ou non autorisation.

anir
anir

This is your new website!

Edit, drag and drop, or delete anything on this site - make it your own!

It's just a template, change the design, layout, text, and images after you log in. Go for it!